Forum des étudiants en Psychologie, Logopédie et SC. de l'Education de l'ULg
Bonjour, Ce site cherche de nouveaux Admins pour sa rénovation. Intéressé? Contactez-moi Matdist via MP :D
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Introduction à la criminalistique et à la médecine légale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Meg'
Participant
Participant


Nombre de messages : 18
Année d'étude : 3ème bac
Date d'inscription : 15/09/2008

MessageSujet: Re: Introduction à la criminalistique et à la médecine légale   Mer 15 Déc 2010 - 22:59

J'ai l'hématose aussi Smile

J'ai une question à mon tour, est-ce qu'il y a cours ce vendredi? Ou il a déjà fini? (j'ai pas su aller au cours la semaine passée, donc je sais pas s'il a dit quelque chose à ce propos..)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
annie
Posteur régulier
Posteur régulier


Nombre de messages : 43
Age : 27
Année d'étude : 1e Master
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: Introduction à la criminalistique et à la médecine légale   Mer 15 Déc 2010 - 23:11

Le cours est terminé Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ether
Posteur fou
Posteur fou


Nombre de messages : 182
Age : 32
Année d'étude : 3e bac
Date d'inscription : 24/09/2010

MessageSujet: Re: Introduction à la criminalistique et à la médecine légale   Mer 15 Déc 2010 - 23:12

Je confirme cours terminé. Et merci Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nannyniny
Posteur acharné
Posteur acharné


Nombre de messages : 70
Année d'étude : 3e Bac
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Introduction à la criminalistique et à la médecine légale   Jeu 16 Déc 2010 - 14:05

bonjour,

On trouve ou les dias exactement? parce que j'ai pris ce que j'ai trouvé sur le psychopartage mais j'ai pas l'impression qu'il y ai tout et que ce soit vraiment les meme tout le temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meg'
Participant
Participant


Nombre de messages : 18
Année d'étude : 3ème bac
Date d'inscription : 15/09/2008

MessageSujet: Re: Introduction à la criminalistique et à la médecine légale   Jeu 16 Déc 2010 - 17:19

En principe il a dit qu'il ne mettait pas ses dias sur internet.. Mais apparement certains étudiants ont réussi à les avoir, je sais pas comment..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ether
Posteur fou
Posteur fou


Nombre de messages : 182
Age : 32
Année d'étude : 3e bac
Date d'inscription : 24/09/2010

MessageSujet: Re: Introduction à la criminalistique et à la médecine légale   Jeu 16 Déc 2010 - 20:47

J'ai une partie mais pas celle sur les corps , comme il l'a dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nannyniny
Posteur acharné
Posteur acharné


Nombre de messages : 70
Année d'étude : 3e Bac
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Introduction à la criminalistique et à la médecine légale   Jeu 16 Déc 2010 - 21:52

Ether a écrit:
J'ai une partie mais pas celle sur les corps , comme il l'a dit.

tu saurais me les envoyer stp?

mon adresse c'est psynanny@hotmail.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dine
Posteur fou
Posteur fou


Nombre de messages : 188
Age : 26
Année d'étude : BAC3
Date d'inscription : 16/09/2008

MessageSujet: Re: Introduction à la criminalistique et à la médecine légale   Jeu 16 Déc 2010 - 22:08

Euuhhhhh oui désolée j'ai pris des photos avec mon gsm et c'était un peu flou Surprised C'est bien hématose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ane
Posteur régulier
Posteur régulier


Nombre de messages : 40
Année d'étude : 2 bach
Date d'inscription : 16/09/2008

MessageSujet: Re: Introduction à la criminalistique et à la médecine légale   Mar 21 Déc 2010 - 14:02

coucou,
la première question c'est pas plutôt: "Quels sont les éléments qui permettent de faire la différence entre une mort naturelle et une mort violente (au lieu de différente)?"
C'est ce que le prof avait dit oralement au cours...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ether
Posteur fou
Posteur fou


Nombre de messages : 182
Age : 32
Année d'étude : 3e bac
Date d'inscription : 24/09/2010

MessageSujet: Re: Introduction à la criminalistique et à la médecine légale   Mar 21 Déc 2010 - 14:08

si si c'est bien ca, mais une mort différente de naturelle c'est sous entendu plus ou moins violent.. Mais c'est le terme exact est bien violent sur les affichages du moins Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nannyniny
Posteur acharné
Posteur acharné


Nombre de messages : 70
Année d'étude : 3e Bac
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Introduction à la criminalistique et à la médecine légale   Dim 26 Déc 2010 - 20:37

j'ai une question!

pour l'examen les réponses ca doit etre quelle longueur a peu près?

nan parce que l'hématose je me vois pas faire une demi page la dessus^^

et heu pour la première question en cherchant un peu j'ai trouvé mort violente, mort naturelle et mort suspecte.... (je cherche bcp sur le net parce que mes notes valent rien pour ce cours c'est effroyable^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nannyniny
Posteur acharné
Posteur acharné


Nombre de messages : 70
Année d'étude : 3e Bac
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Introduction à la criminalistique et à la médecine légale   Lun 27 Déc 2010 - 21:21

C'est encore moi^^

J'aurais besoin d'aide je sèche complètement sur la dernière question (8e)

8. Décrivez en quoi "Les Experts" s'éloignent de la réalité.

L’expert : Personne, connaisseur jugé apte à juger de quelque chose. (Larousse)
La qualité d’expert est uniquement subordonnée à une mission conférée par le juge. Le titre d’expert disparaît à la fin de l’enquête. On a recours a des experts dans quatre domaines : Autopsie (médecins légistes), expertise psychiatrique (psychiatres et psychologues), expertise génétique, expertise toxicologique.

voila ce que j'ai déjà... mais en quoi il s'éloigne de la réalité? des idées?
HELP

j'ai rep a toutes les autres questions quand j'aurais trouver la rep a celle la je les copierais ici ou je les mettrais sur le psy partage (j'ai essayer d'etre complète mais je suis quelqu'un de très réducteur donc ... n'hésitez pas a me dire cmt compléter^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.raynaud
Posteur acharné
Posteur acharné


Nombre de messages : 79
Année d'étude : 1ère master psychopatho de l'adulte
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Introduction à la criminalistique et à la médecine légale   Mar 28 Déc 2010 - 4:02

Coucou, en réalité il veut parler de la série "Les experts"... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ether
Posteur fou
Posteur fou


Nombre de messages : 182
Age : 32
Année d'étude : 3e bac
Date d'inscription : 24/09/2010

MessageSujet: Re: Introduction à la criminalistique et à la médecine légale   Mar 28 Déc 2010 - 12:06

Donc y a le fait qu'il s'habille pas comme il nous l'a décrit sur une scène de crime , décrire comment boxho lui s'habille(combi, overshoes etc) ; j'ai mis que les techniques dans les experts sont toutes vraies mais trop rapide. • Ils savent tout faire. Impossible dans la réalité un expert pour chaque discipline,(+ donner des exemples d'experts dans la réalité) et un exemple dans une série comme les experts.• Dans les experts ils utilisent très souvent les micros traces pour condamner une personne alors que c’est rare dans la réalité.
Voila quelques pistes moi je n'ai finis de préparer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nannyniny
Posteur acharné
Posteur acharné


Nombre de messages : 70
Année d'étude : 3e Bac
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Introduction à la criminalistique et à la médecine légale   Mar 28 Déc 2010 - 13:44

merci pour l'info j'aurais jms penser a ca ;-)

voila j'ai terminer de préparer... dites moi ce que vous en pensez^^

1. Quels sont les éléments qui permettent de faire la différence entre une mort naturelle et une mort différente?
Mort naturelle : c’est le cas de mort qui n’étonne pas (sujet âgé, pathologie connue) où le médecin n’est pas indispensable, l’acte de décès est dressé par l’officier de l’état civil dans la commune ou le décès a eu lieu sur la déclaration d’un parent.
Mort violente : c’est un évènement extérieur brutal (suicide, crime, accident) où l’intervention d’un médecin est obligatoire. Lorsqu’il y a des signes ou indices de mort violente ou d’autres circonstances qui donnent lieu à la soupçonner, on ne peut faire l’inhumation qu’après qu’un officier de police assisté d’un docteur en médecine ait dressé un procès verbal de l’état du cadavre et des circonstances de la mort.

2. Qu'est ce que l'hématose? Décrivez et expliquez.
L'hématose est la transformation du sang veineux, riche en dioxyde de carbone (CO2) en sang artériel, ré-oxygéné au niveau des poumons. Cet échange gazeux se produit au niveau des capillaires des alvéoles pulmonaires, lors de la ventilation. Le sang pauvre en dioxygène provient du ventricule droit du cœur, via le tronc pulmonaire et subit le processus d'hématose au niveau alvéolaire. Il est alors ré-oxygéné et dirigé vers l'atrium du cœur gauche via les quatre veines pulmonaires, avant d'être réintroduit dans la circulation générale par l’aorte (artère).

3. Qu'est ce que l'engagement cérébral? Décrivez et expliquez.
L’engagement cérébral est le déplacement d'une partie de l'encéphale (du cerveau) à travers un orifice membraneux ou osseux naturel, aboutissant à une compression grave du système nerveux. Les causes d'engagement sont des lésions d'un certain volume (tumeur, hématome, d'origine traumatique ou non) gênant l'écoulement du liquide cérébrospinal, qui s'accumule en créant une hypertension intracrânienne et repousse la région de l'encéphale correspondante.

4. Décrivez une scène de crime: zones, intervenants, buts poursuivis.
L’investigation de scène de crime est un processus qui vise à fixer la scène telle qu’elle se présente et à détecter et prélever tous les indices susceptibles d’être importants pour la solution de l’affaire.
La police locale décide si on fait appel au parquet pour que le technicien de scène du crime (police scientifique) fasse son travail. En tant que premier intervenants, la responsabilité première de la police locale est de préserver l’intégrité de la scène et les indices.
Les techniciens de la scène de crimes ont une tenue très spécifique pour éviter de déposer des fibres qu’ils ont sur eux(masques, couvre-chaussure,...) . Toutes pièces à conviction doivent être correctement conservées. Il existe différents kits de prélèvement, chaque pièce doit être conditionnée individuellement.
Zones de protection :
Zone de dissuasion avec une banderole
Zone d’isolation où se trouvent les enquêteurs et où ils se rencontrent
Zone d’exclusion judiciaire où s’est produit l’essentiel de la scène du crime. Seul pénètre sur la scène du crime après délimitation des périmètres le technicien du crime et l’accès se fait par un seul chemin.
Il faut éviter d’entrer par le même chemin d’accès que l’auteur et baliser les zones où les policiers ont marché. Il ne faut pas fumer, ni boire ni manger.

5. Décrivez les buts et le déroulement d'une autopsie de même que les autres moyens mis en œuvre pour déterminer la cause d'un décès.

Le but de l’autopsie est d’apporter un maximum d’informations sur les circonstances du décès et d’en déterminer la cause, ainsi que sur l’état de santé avant le décès.
La toute première étape consiste à déshabiller le cadavre, le mesurer, le peser, le prendre en photos. L’ensemble du corps est ainsi examiné pour repérer la présence de lésions cutanées.
Le médecin légiste réalise ensuite des incisions pour examiner les organes, déterminer la présence de lésions internes, la trajectoire des blessures. Chaque organe est prélevé pour être examiné.
A la fin de l’autopsie, le corps est refermé et préparé par des spécialistes pour l’inhumation.
A l’autopsie peuvent s’ajouter des recherches toxicologiques, des coupes cellulaires, des analyses chromatographiques,…

6. Quels sont les trois grands principes sur lesquels se fonde la criminalistique moderne?
La criminalistique moderne se base sur :
Le principe de Locard selon lequel un criminel, le plus souvent à son insu, laisse sur les lieux de son crime des traces et réciproquement, il y recueille sur sa personne, ses vêtements et son matériel d’autres traces. (Tout contact laisse une trace.)
Le principe de Quételet, chaque objets est spécifique (ex : identification des armes, n° de série, balles rayure différentes,…)
Le principe de Boxho (irrémédiabilité), une trace une fois partie est partie pour toujours (ne revient jamais). Les différents examens détruisent certaines preuves ou traces.

7. Qu'est ce que le "bertillonnage"? Expliquez.
C’est le système d'identification inventé par Alphonse Bertillon appelé aussi anthropométrie judiciaire. La technique repose sur l'analyse biométrique (système d'identification à partir de mesures spécifiques du corps et de la tête) accompagnée de photographies de face et de profil.
Ce système est basé sur le principe de Quételet «chaque objets est spécifique » donc tout homme possède des mensurations qui lui sont propres. Aujourd’hui, l’utilisation de cette technique disparait au profit des empruntes digitales.

8. Décrivez en quoi "Les Experts"(série) s'éloignent de la réalité.
Dans les séries télévisées, les méthodes scientifiques et le matériel employés sont fort similaire à ceux de la réalité. Cependant, les résultats de ces méthodes ne sont pas si rapides qu’à la télévision. (Des analyses ADN, par exemple, prennent plusieurs jours.)
Dans la réalité, on fait appel a des experts dans 4 domaines (autopsie, expertise psychiatrique, génétique ou toxicologique) ainsi qu’a des techniciens de la scène de crime qui relèvent les traces. Ces intervenants ne font pas partie de la police technique et ne mènent pas l’enquête. Dans les séries, les acteurs principaux font les prélèvements, les analyses et retrouvent les coupables.
Par ailleurs, dans les séries on ne respecte pas les précautions à prendre sur les scènes de crime. Les personnages principaux ne mettent pas les tenues adéquates (masques, gants, couvre-chaussures,...) et ne respectent pas les zones de protection (n’empruntent pas le chemin d’accès unique).
Dans ces séries, les coupables sont souvent démasqués et condamné par des microtraces, ce qui est plutôt rare dans la réalité.
Enfin, dans les séries télévisées, les traces mènent toujours au coupable et les affaires sont résolues, hors dans la réalité, les enquêtes peuvent être très longues, et ne jamais apporter de réponse satisfaisante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ether
Posteur fou
Posteur fou


Nombre de messages : 182
Age : 32
Année d'étude : 3e bac
Date d'inscription : 24/09/2010

MessageSujet: Re: Introduction à la criminalistique et à la médecine légale   Mar 28 Déc 2010 - 14:02

1.Quels sont les éléments qui permettent de faire la différence entre une mort naturelle et une mort violente?

Tout d’abord, commençons par définir ce qu’est la mort. La mort est l’arrêt de l’activité du cœur. Il s’agit de la mort physiologique.
Ensuite, la mort, c’est lorsque il n’y a plus d’activité cérébrale, laquelle est constatée par l’absence d’activité électrique lors de la réalisation de plusieurs électroencéphalogrammes successifs, combinée en l’absence de passage de sang dans la boîte crânienne. Il s’agit de la mort légale.
Maintenant, définissons les deux types de mort.
La mort naturelle survient sans intervention d’un agent extérieur.
La mort violente survient avec intervention d’un agent extérieur, traumatique ou non. Cela ne nécessite pas nécessairement quelque chose de violent (médicaments, drogues=> pas de trauma).
Ainsi, mourir d’un infarctus est une mort naturelle, tandis que mourir d’un infarctus après une grande frayeur est une mort violente.
Lorsqu’on a affaire à une mort violente (ou suspecte=quand on ne sait pas si c’est naturel ou violent), une enquête s’ouvre. Le médecin légiste devra, entre autre, déterminer le moment de la mort ainsi que la cause.
Remarque : une des plus lourdes tâches pour un médecin légiste est, tout d’abord, de diagnostiquer la mort d’une personne. Par exemple, il persiste, après la mort, une certaine réactivité musculaire.

2. Qu'est ce que l'hématome? Décrivez et expliquez.
L'hématose est la transformation du sang veineux (riche en gaz carbonique) en sang artériel (riche en oxygène) au niveau des poumons. Cet échange gazeux se produit au niveau des capillaires des alvéoles pulmonaires, lors de la ventilation.
Le sang, chargé de CO² et pauvre en O² aborde la circulation pulmonaire et se trouve en contact de la paroi alvéolaire, mince membrane à travers laquelle s’effectuent les échangent gazeux entre le sang et l’air contenu dans les alvéoles pulmonaires. A travers la membrane alvéolaire, le sang rejette le CO² qu’il contient en même temps qu’il se charge en O² au cours du processus complexe faisant intervenir les propriétés particulières de l’hémoglobine en fonction du Ph. Le sang qui revient au cœur par les veines pulmonaires est alors chargé en O² et pauvre en CO².

C’est l’échange de gaz entre l’air et le sang (c’est un échange gazeux au niveau pulmonaire). Il faut que le corps reçoive sa dose d’oxygène. La quantité d’oxygène est capitale (pas trop, ni trop peu) : 20% d’O² et 80% de N².

3. Qu'est ce que l'engagement cérébral? Décrivez et expliquez.


Tout d’abord, visualisons schématiquement l’intérieur du crâne.


Espace
Virtuel
Tampon


TROU OCCIPITAL

Chacun des compartiments peut être sujets à des modifications de volume. Le cerveau peut augmenter de volume à cause d’une tumeur, le sang par hémorragie, le LCR par déficit de résorption. Le problème est que le crâne ne se dilate pas. C’est pour cela qu’un existe un volume tampon qui permettra aux possibles augmentations de prendre de la place. Mais, arrivé à un volume critique, il n’y a plus de place et le sang ne peut plus circuler normalement.
Cette compression se marque par des signes focaux (nausées,…). Lorsque cela s’empire, le patient voit sa conscience diminuer. Les zones comprimées sont vidées de leur sang, ce qui va détruire les cellules nerveuses qui les composent. Or, c’est dans ces régions que se trouvent les cellules constitutives des centres cardiaques et respiratoires, et leur disparition entraîne un arrêt cardio-respiratoire fatal. Cela s’appelle une mort par engagement cérébral (mort en 4 minutes). L’engagement cérébral, c’est lorsque les cellules neuronales n’ont plus de sang, du à une augmentation de la pression et du volume.



Pression
Engagement cérébral




Volume
Vol tamp


4.Décrivez une scène de crime: zones, intervenants, buts poursuivis.

La scène de crime se trouve être le lieu (mais aussi l’environnement plus extérieur) d’un crime.
La zone d’isolement judiciaire concerne le lieu du corps (ex : 25m² si c’est en pleine nature).
Le LPTS photographie ou filme les lieux (afin d’avoir une base fixe, qui restera toujours), puis recherche les traces et indices (sang, empreintes,…). Les personnes sur le lieu du crime ne peuvent toucher le corps ou quelconque objet sans avoir les mains gantées, et une combinaison spéciale. Donc 1) LPTS fait des photos 2) recherche d’empruntes digitales 3) microtraces (cheveux, poils, verres) avec bandes adhésives sur le corps et autour de celui-ci.







IN OUT





Autour il y a la zone d’isolation, où se poste le procureur du Roi.
Plus à l’extérieur encore : la zone de dissuasion, c’est la zone de la famille et de la presse. Il est important de placer la famille plus à l’écart du corps, vu le drame et le choc que cela peut créer pour celle-ci. Mais, d’un autre côté, il est essentiel pour la famille de voir la personne défunte, afin qu’elle puisse faire son deuil. Malheureusement, il arrive que le corps soit pourri, calciné ou découper, et, de ce fait, méconnaissable. La presse, elle, parle avec le procureur du Roi afin d’éviter les fausses infos.

5. Décrivez les buts et le déroulement d'une autopsie de même que les autres moyens mis en œuvre pour déterminer la cause d'un décès.
La première étape est l’examen extérieur du corps, qui sera préalable ou à défaut d’autopsie. On déshabille le corps, on le décrit (important : on regarde, analyse, observe avec les yeux, et on le touche avec les mains = palpation).
Ensuite, vient l’autopsie, qui est l’examen intérieur du corps. Elle intervient sous ordre du magistrat dans deux cas précis : en cas d’homicide volontaire (meurtre et assassinat) et en cas de doute quant à la possible intervention d’une tierce personne dans le mécanisme de décès.
Les buts de l’autopsie sont de déterminer l’existence réelle de la mort, le moment de la mort ainsi que sa cause, afin d’apporter des éléments indispensables à l’enquêtes.
Toute inspection du corps sera photographiée du début à la fin, afin de garder en tout temps une trace (comme cela est le cas également lors d’une descente sur les lieux d’un crime). Cette trace est primordiale, surtout du fait que le corps va pourrir progressivement et que l’autopsie ouvrira celui-ci en le « déformant ».

La première étape de l’autopsie : les grandes incisions ou les décollements cutanés. Les grandes incisions consistent à lacérer le corps de haut en bas avec un scalpel, jusqu’aux muscles afin de pouvoir visualiser toutes les couches cutanées. Les lésions profondes, qu’on ne pourrait voir sans autopsie, sont découvertes de cette manière.
Les décollements cutanés (technique préférée) consistent à inciser le cadavre étant en décubitus ventral, depuis la base du crâne jusqu’au pli interfessier, à descendre ensuite en deux branches, une à la face postérieure de chaque membre inférieur jusqu’au talons, puis à décoller progressivement la peau en la séparant du tissu musculaire. Cette technique permet une meilleure visualisation des tissus sous-cutanés, ainsi que de moins dégrader l’enveloppe externe du corps et ainsi permettre qu’il soit encore visible par la famille après l’autopsie et sutures des lésions produites.

L’étape suivante : autopsie proprement dite, qui commence par l’ouverture du corps. La technique (il en existe plusieurs) que nous utilisons consiste à inciser la face ventrale depuis le menton jusqu’au pubis en contournant l’ombilic et à compléter cette incision qui s’étend d’une épaule à l’autre sur le relief des clavicule. En ce qui concerne l’incision du coup, nous préférons celle en U. L’autopsie va se poursuivre par les phases suivantes :
1. Ouverture du crâne => scalp, découpe du crâne ôte de la calotte crânienne, la dure-mère est réséquée pour voir le cerveau, extraction du cerveau avec le cervelet. Buts : découvrir une fracture, une hémorragie, ou un engagement cérébral.
2. Première partie de la dissection du cou =>recherche de suffusion hémorragique ou hémorragie franche, signe de strangulation manuelle ou au lien.
3. Ouverture du thorax => avec scalpel pour enfant et d’un costotome quand les cartilages sont calcifiés (jeune adulte), observation des poumons.
4. Ouverture du péricarde (membrane qui entoure le cœur)
5. Deuxième partie de la dissection du cou et extraction du contenu thoracique => on dégage la langue, on retire un bloc contenant langue, pharynx, larynx, trachée est tiré vers le bas.
6. Dissection de l’abdomen => on regarde s’il y a un liquide, puis sa nature, extraction du foie puis de l’estomac, des intestins, les deux reins et la vessie
7. Organes génitaux internes => extraction des ovaires, de l’utérus et ses annexes.

Les autres moyens mis en œuvre lors d’un décès contiennent, comme nous l’avons vu plus haut, d’abord l’examen externe du corps.
Ensuite, nous pouvons trouver l’examen radiographique (pour déceler un balle dans un corps, par exemple), les prélèvements (sangs, urine,…) ou encore les éléments en matières d’identification, comme les empreintes, les tatouages,…

6. Quels sont les trois grands principes sur lesquels se fonde la criminalistique moderne?

Définissons ce qu’est la criminalistique. Elle est l’intégration des actes de la police technique et scientifique. C’est la « Forensic Sciences ». Elle est multidisciplinaire, est essentiellement comparative, et apporte quatre types de résultats : disculpant (c’est pas lui), indicatif (donne une piste), corroboratif (va plus loin que l’enquête) et déterminant (tout de suite lui).

Les trois grands principes sur lesquels la criminalistique se fonde sont :
« Tout contact laisse une trace » de LOCARD. Ce principe se fonde sur le fait qu’un doigt, de la salive, de la transpiration, des habits, tous laissent quelque chose derrière eux. Tout est, de ce fait, important sur une scène de crime, et les personnes compétentes s’y trouvant doivent impérativement ne pas les effacer ou les remplacer pas d’autres.
« Chaque objet est spécifique » de QUETTELET. Celui-ci montre l’importance de chaque élément. L’un n’est pas l’autre, ne peut être remplacé par un autre, si similaires soient-ils.
« Une fois partie, le trace ne revient pas » de BOXHO. Ce principe montre une fois de plus l’importance, sur les lieux d’un crime, de combinaisons et de gants.

7. Qu'est ce que le "bertillonnage"? Expliquez.


8. Décrivez en quoi "Les Experts" s'éloignent de la réalité.
• Ils savent tout faire. Impossible dans la réalité un expert pour chaque discipline
• Les techniques sont toutes vraies mais trop rapides
• Problème de l’habillement sur une scène de crime. Les experts sont habiller comme dans le civil, alors qu’il faut une combinaison anti statique, un bonnet pour les cheveux, des over shoes, des gants.
• Dans les experts ils utilisent très souvent les micros traces pour condamner une personne alors que c’est rare dans la réalité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ether
Posteur fou
Posteur fou


Nombre de messages : 182
Age : 32
Année d'étude : 3e bac
Date d'inscription : 24/09/2010

MessageSujet: Re: Introduction à la criminalistique et à la médecine légale   Mar 28 Déc 2010 - 14:07

c'est un mix entre un truc qu'on m'a donné de l'année derniere et des trucs que j'ai mis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dine
Posteur fou
Posteur fou


Nombre de messages : 188
Age : 26
Année d'étude : BAC3
Date d'inscription : 16/09/2008

MessageSujet: Re: Introduction à la criminalistique et à la médecine légale   Sam 1 Jan 2011 - 18:37

Salut!

C'est surement la fatigue mais moi j'ai un petit soucis avec l'hématose et la circulation sanguine, je m'embrouille totalement Neutral

J'ai trouvé ca sur le net :

"Par définition, une artère est un vaisseau contenant le sang allant du cœur aux tissus alors qu'une veine est un vaisseau contenant le sang allant des tissus vers le cœur. Par conséquent, dans la circulation systémique, les artères apportent du sang oxygéné aux tissus et les veines ramènent du sang appauvri en oxygène vers le cœur. Dans la circulation pulmonaire, le sang appauvri en oxygène est amené aux poumons par les artères pulmonaires, il y est oxygéné, puis il retourne au cœur par les veines pulmonaires. Dans la circulation pulmonaire, les artères transportent donc du sang pauvre en oxygène et les veines pulmonaires, du sang oxygéné."

--> Est-ce que l'hématose équivaut à la circulation pulmonaire?
--> Est-ce que je comprend bien: Dans l'hématose les veines sont chargées en oxygène et les artères non alors que dans la circulation normale c'est le contraire?
Oui mais quand le sang quitte les poumons pour aller VERS le coeur il devrait être chargé en owygène or c'est une veine puisqu'elle va vers le coeur et donc si je me trompe pas la veine est pauvre en oxygène...


Bref si quelqu'un pourrait eclaircir ma vision ultra brouillée ca serait sympa pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ether
Posteur fou
Posteur fou


Nombre de messages : 182
Age : 32
Année d'étude : 3e bac
Date d'inscription : 24/09/2010

MessageSujet: Re: Introduction à la criminalistique et à la médecine légale   Sam 1 Jan 2011 - 22:30

Je ne connais pas ce terme, la circulation pulmonaire... mais l'hematose c'est le procesus ou le sang se charge d'oxygene, et evacue le co2.

Alors le sang veineux est le sang "usé" et ceci dans tout les cas. Il ramène le sang au cœur et au poumons, (pour evacuation du CO2)une fois qu'il a été sali dans les organes, en qq sorte une fois qu'il a été utilisé et qu'il a apporté l'O2.
L'artère, elle amené le sang propre des poumons , chargé d'O2 vers les organes pour leur donner l'oxygene et leur reprendre leur co2. Et hop en remontant vers le coeur, puis vers les poumons on se retrouve à nouveau dans une veine.

donc veine pauvre en oxygene riche en co2
artere pauvre en co2 et riche en oxygene.
Et ceci dans tout les cas ^^ vu que c'est un systeme fermé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yumi_b17
Posteur régulier
Posteur régulier


Nombre de messages : 38
Age : 26
Année d'étude : apm logopédie
Date d'inscription : 17/09/2008

MessageSujet: Re: Introduction à la criminalistique et à la médecine légale   Dim 2 Jan 2011 - 0:21

attention moi je n ai pas compris ca: une veine ne transporte pas forcément du sang veineux et même raisonnement pour l'artère (regarde sur un schéma, tu verras que certaines veines contiennent du sens veineux (représenté en bleu) et d'autres du sang artériel (représenté en rouge))

Attention à bien faire la différence !
• sang artériel = oxygéné
sang veineux = riche en CO2
MAIS
• Une veine amène le sang au cœur
Une artère éloigne le sang du cœur
 Une veine peut donc aussi bien transporter du sang veineux qu’artériel !! par exemple, la veine pulmonaire contient le sang qui vient juste de se recharger en oxygène (sang artériel) dans les poumons.


non?
scratch

donc si tu regardes sur un schema, tu vois deux circuits dans la circulation sanguine:
-l'un qui comprend le coeur et les poumons (plus tous les tuyaux associes, ou vaisseau puisqu'un vaisseau transporte du sang), il s'agit de la circulation pulmonaire
-l'autre composé du coeur et des organes(plus vaisseaux), c'est la circulation systémique
et l'hématose c'est simplement le fait que le sang se débarrasse de son CO2 et se recharge en O2 au niveau des capillaires (=tres petits vaisseaux) des alvéoles pulmonaires (sortes de petits sacs)



il faut te dire que tout passe par le coeur donc:
-dans la circulation pulmonaire (coeur-poumons) la veine pulmonaire transporte forcément du sang artériel= oxygéné, puisque celui-ci ne peut venir que des poumons, ou il s'est forcément fait rechargé en o2. et l'artère pulmonaire transporte forcément du sang veineux= riche en co2 et donc pauvre en 02, puisqu'il ne peut aller que dans les poumons, ou il sera forcément rechargé en o2.
-dans la circulation systémique (coeur+organes), la veine cave ne transporte que du sang veineux(car en provenance des organes, donc utilisé) et l'aorte (qui est une artere) que du sang artériel, puisque celui-ci vient direct des poumons et est pret a etre redistribué a tout l'organisme:)
j espere que tu y vois plus clair, moi oui en ayant rep a ta question:p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dine
Posteur fou
Posteur fou


Nombre de messages : 188
Age : 26
Année d'étude : BAC3
Date d'inscription : 16/09/2008

MessageSujet: Re: Introduction à la criminalistique et à la médecine légale   Dim 2 Jan 2011 - 13:43

Ok merci Smile

Et pour la réponse sur l'hématose, vous comptez juste dire que c'est le processus d'oxygénation du sang, montrer le schéma et développer ou vous parlez aussi de la circulation sanguine en général aussi ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yumi_b17
Posteur régulier
Posteur régulier


Nombre de messages : 38
Age : 26
Année d'étude : apm logopédie
Date d'inscription : 17/09/2008

MessageSujet: Re: Introduction à la criminalistique et à la médecine légale   Dim 2 Jan 2011 - 16:27

je te conseille de parler de la circulation aussi, sinon ca va etre un peu court^^
le but c de te debrouiller pour gerer ton temps d'exam de maniere a lui montrer que tu as etudie ton cours, donc ne te contente pas de repondre a la question de maniere trop ciblee, si tu as le temps, brode!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dine
Posteur fou
Posteur fou


Nombre de messages : 188
Age : 26
Année d'étude : BAC3
Date d'inscription : 16/09/2008

MessageSujet: Re: Introduction à la criminalistique et à la médecine légale   Lun 24 Jan 2011 - 23:40

Vous êtes sur qu'il ne faut pas parler des différentes lésions dans la questions sur la mort naturelle et violente?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ether
Posteur fou
Posteur fou


Nombre de messages : 182
Age : 32
Année d'étude : 3e bac
Date d'inscription : 24/09/2010

MessageSujet: Re: Introduction à la criminalistique et à la médecine légale   Lun 24 Jan 2011 - 23:55

Les examens ca fait "chier" le prof. Il l'a dit au premier exam. Donc suis pas sure que si tu lui mets tout les details du cours ca lui fasse vraiment plaisir de lire un tartine. Chacun prend son parti. Je pense que tu dois dire ce qui te sembles pertinant mais si cela fait trop ramener de la matiere pour ramener dans la matiere ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilith
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 267
Age : 29
Année d'étude : 3eme bac psycho
Date d'inscription : 27/05/2008

MessageSujet: Re: Introduction à la criminalistique et à la médecine légale   Mar 25 Jan 2011 - 0:50

Ah ben clairement le prof il est cool dessus, il l'a dit qu'il fait un exam super gentil déjà Smile
Bon faut ptet pas répondre en 2 lignes non plus mais faire une tartine pour broder et étaler toutes ses connaissances, ya pas beaucoup d'intérêt non plus Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Introduction à la criminalistique et à la médecine légale   Aujourd'hui à 3:16

Revenir en haut Aller en bas
 
Introduction à la criminalistique et à la médecine légale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vulgarisation 5 - Introduction au génie génétique
» (Remy Chauvin) Introduction à certaines choses que je ne m'explique pas
» Introduction à la TCC
» Introduction aux pierres et cristaux
» [Info] Introduction et base du pendule.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des étudiants en Psychologie, Logopédie et SC. de l'Education de l'ULg :: Archives :: 3ème bac :: Année 2010-2011 :: Orientation psychologie :: Option criminologie-
Sauter vers: