Forum des étudiants en Psychologie, Logopédie et SC. de l'Education de l'ULg
Bonjour, Ce site cherche de nouveaux Admins pour sa rénovation. Intéressé? Contactez-moi Matdist via MP :D
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Psychologie clinique cognitive et comportementale (Blairy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
@ly
Posteur acharné
Posteur acharné
avatar

Nombre de messages : 79
Age : 32
Année d'étude : 2ème master
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: Psychologie clinique cognitive et comportementale (Blairy)   Sam 6 Juin 2009 - 19:08

barabara a écrit:
Désolé Aly, j'ai essayé mais j'ai pas réussi , j'ai préféré effacé tout ce que j'avais commencé à écrire parce que c'était du n'importikwé.

Bon je repose mes questions :


barabara a écrit:
Deux questions :

1. Dans "réduire la probabilité d'émission d'un cmpt" --> 4 procédures : j dans la 3e ("retrait momentané à l'accès au renforcement positif") j'ai écrit : "éloignement de l'individu d'une situation dans laquelle le renforcement ou la punition sont disponibles ...

Je comprends pas pourquoi on parle de la punition... La punition fait justement diminuer l'apparition du cmpt, alors si on la supprime, il y a de forte chance que le cmpt aie lieu, non??

2. Dans le même paragraphe, mais la 4e procédure : "sanction de la répons" :
- perte du renforcement positif octroyé précédemment : c'est un peu comme la 3, !!!
- Pénalité : c'est un peu comme la 1 (punition).

alors quel intérêt?


Merci



Et aussi : est-ce qu'il faut savoir les contenus des schémas spécifiques au troubles (de l'axe I et II) ??????

Pour ta première question, je pense que la technique implique qu'il ne faut ni renforcement ni punition. On parle de punition car on ne veut pas que l'enfant soit puni mais on ne veut pas non plus qu'il soit renforcé positivement.

Pour ta seconde question, effectivement ça ressemble beaucoup à la punition.

Voilà, ce que j'en ai compris. Mais c'est pas évident avec toutes ses notions +, -, 0, ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Psychologie clinique cognitive et comportementale (Blairy)   Sam 6 Juin 2009 - 19:39

ne parvenant pas a retenir cette***** de définition de la loi de l'effet de throndike, pensez-vous que cette définition plairait a Blairy:

- si l'effet est satisfaisant pour l'organisme, la force de connexion entre S et R augmente

- si l'effet est nocif, la force de connexion est supposée diminuée.
Revenir en haut Aller en bas
vivi
Flooder
Flooder
avatar

Nombre de messages : 844
Age : 29
Année d'étude : 3ème BAC
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: Psychologie clinique cognitive et comportementale (Blairy)   Sam 6 Juin 2009 - 21:18

Si ca peut en rassurer quelques uns, j'ai été demander à Blairy au dernier cours et elle m'a dit qu'elle basait vmt son examen sur de la compréhension et donc qu'expliquer avec nos mots c'était très bien...
Je suppose donc que ta définition lui conviendra Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
barabara
Obsessionnel-compulsif ayant entrainé une dépendance forumique
Obsessionnel-compulsif ayant entrainé une dépendance forumique
avatar

Nombre de messages : 1090
Année d'étude : 1e master
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Psychologie clinique cognitive et comportementale (Blairy)   Sam 6 Juin 2009 - 21:41

bin vivi je suis en train de faire "ouf" toute seule devant mon ordi là... cheers je HAIS le par coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vivi
Flooder
Flooder
avatar

Nombre de messages : 844
Age : 29
Année d'étude : 3ème BAC
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: Psychologie clinique cognitive et comportementale (Blairy)   Sam 6 Juin 2009 - 21:47

Moi aussi, bcp trop rude!
Bénis soit Blairy si elle dit vrai!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
barabara
Obsessionnel-compulsif ayant entrainé une dépendance forumique
Obsessionnel-compulsif ayant entrainé une dépendance forumique
avatar

Nombre de messages : 1090
Année d'étude : 1e master
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Psychologie clinique cognitive et comportementale (Blairy)   Sam 6 Juin 2009 - 21:50

dans la partie sur BECK, Est-ce qu'il faut savoir les contenus des schémas spécifiques au troubles (de l'axe I et II) ??????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
choupy
Posteur sans vie
Posteur sans vie
avatar

Nombre de messages : 220
Année d'étude : Master 2
Date d'inscription : 09/10/2007

MessageSujet: Re: Psychologie clinique cognitive et comportementale (Blairy)   Sam 6 Juin 2009 - 23:11

Est ce que qqun pourrait me donner un exemple d'adaptation sensorielle?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
barabara
Obsessionnel-compulsif ayant entrainé une dépendance forumique
Obsessionnel-compulsif ayant entrainé une dépendance forumique
avatar

Nombre de messages : 1090
Année d'étude : 1e master
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Psychologie clinique cognitive et comportementale (Blairy)   Sam 6 Juin 2009 - 23:15

oui moi queen

l'exemple du flash lumineux : tu es aveuglée un court instant parce que tes yeux et tes neurones ont une capacité limitée à transmettre l'info. Mais après , ton système sensoriel s'adapte à cette intensité. (donc c'est pas vrmt une habituation au stimulus "lumière" , mais une adaptation de ton système sensoriel)

Il me semble.


qqn confirme??


Et qqn répond à ma question svp :
dans la partie sur BECK, Est-ce qu'il faut savoir les contenus des schémas spécifiques au troubles (de l'axe I et II) ??????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
choupy
Posteur sans vie
Posteur sans vie
avatar

Nombre de messages : 220
Année d'étude : Master 2
Date d'inscription : 09/10/2007

MessageSujet: Re: Psychologie clinique cognitive et comportementale (Blairy)   Sam 6 Juin 2009 - 23:17

Merci beaucoup et deso pour ta question mais je ne sais pas pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Psychologie clinique cognitive et comportementale (Blairy)   Sam 6 Juin 2009 - 23:17

alors barbara je n en sais fichtrement rien, mais moi j'étudie pas ca car j ai autre chose a étudier lol.

choupy: je dirais par ex, que a force de vivre en ville, tu n'entend plus les voitures dehors, ca ne t'epeche pas de dormir (enfin c est mon hypothese)

a votre tour de répondre!!!
1)alors Watson: il casse la loi de l'effete de thorndike avec ses rats qui creuse mais apres dans la loi de récence, où il dit que la réponse la plus récente s'associe au stimulus qui l accompage, il s auto-casse alors, vu que les rats continue de creuser....???

2) j ai bien compris chez Guthrie la loi de contiguité (enfin la définition) mais l'explication apres...qqun pourrait-il me réexpliquer a partie de l'exemple?

3) chez Hull et Spence, pq la satisfaction diminue la motivation????

merci!
Revenir en haut Aller en bas
barabara
Obsessionnel-compulsif ayant entrainé une dépendance forumique
Obsessionnel-compulsif ayant entrainé une dépendance forumique
avatar

Nombre de messages : 1090
Année d'étude : 1e master
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Psychologie clinique cognitive et comportementale (Blairy)   Sam 6 Juin 2009 - 23:24

ibiza a écrit:
alors barbara je n en sais fichtrement rien, mais moi j'étudie pas ca car j ai autre chose a étudier lol.

choupy: je dirais par ex, que a force de vivre en ville, tu n'entend plus les voitures dehors, ca ne t'epeche pas de dormir (enfin c est mon hypothese)

a votre tour de répondre!!!
1)alors Watson: il casse la loi de l'effete de thorndike avec ses rats qui creuse mais apres dans la loi de récence, où il dit que la réponse la plus récente s'associe au stimulus qui l accompage, il s auto-casse alors, vu que les rats continue de creuser....???

2) j ai bien compris chez Guthrie la loi de contiguité (enfin la définition) mais l'explication apres...qqun pourrait-il me réexpliquer a partie de l'exemple?

3) chez Hull et Spence, pq la satisfaction diminue la motivation????

merci!

pour la 1 : où as-tu ces infos?? dans le texte du syllabus? Dans les dias de my ulg? Car dans mes notes manuscrites je n'ai pas du tout de détails...

pour la 2 : pareil, j'ai pas d'exemple, peux tu dire ce que c'est?

pour la 3 : la je peux t'aider je crois : la satisfaction diminue la motivation parce que ce qui te motive, c'est le besoin. Par exemple , si tu as très faim , tu vas être très motiver à chercher partout après une friterie ouverte (je donne un exemple concret pour que tu comprenne bien tongue ) Par contre, si tu es repue, et donc satisfaite, tu ne vas plus être très motivée à courir partout pour trouver la dite friterie.

vwala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
choupy
Posteur sans vie
Posteur sans vie
avatar

Nombre de messages : 220
Année d'étude : Master 2
Date d'inscription : 09/10/2007

MessageSujet: Re: Psychologie clinique cognitive et comportementale (Blairy)   Sam 6 Juin 2009 - 23:25

Alors pour ta 3eme question, la satisfaction diminue la motivation car, si tu prends le rat il est motive a trouver la nourriture car il a tres faim. Une fois qu il a mange il n est plus motive vu qu il n a plus faim..
Je sais pas si c est tres clair lol mais je commence tt doucement a saturer Razz
pOur le reste je vais voir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
barabara
Obsessionnel-compulsif ayant entrainé une dépendance forumique
Obsessionnel-compulsif ayant entrainé une dépendance forumique
avatar

Nombre de messages : 1090
Année d'étude : 1e master
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Psychologie clinique cognitive et comportementale (Blairy)   Sam 6 Juin 2009 - 23:26

voila, tu peux aussi penser en "rats" mais moi je trouve ça plus drole les frites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
choupy
Posteur sans vie
Posteur sans vie
avatar

Nombre de messages : 220
Année d'étude : Master 2
Date d'inscription : 09/10/2007

MessageSujet: Re: Psychologie clinique cognitive et comportementale (Blairy)   Sam 6 Juin 2009 - 23:27

Je n ai pas d exemple non plus pour guthrie.. pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Psychologie clinique cognitive et comportementale (Blairy)   Sam 6 Juin 2009 - 23:29

a vrai dire ce sont mes notes, j ai un mélange des dias et du cours oral donc impossible de dire exactement. mais bon si personne n a noté ca c est que c pas important

pour la contiguité: combinaison de stimuli qui accompagné d un mouvement tendra, si elle réapparait, a être suivie de ce mouvement.

et apres il parle d'interférence associative, puis du chat de thorndike, si on l avai mis dans la cage repu, il aurait quand mm réussi à ouvrir la porte, bref je vois pas trop ce qu on veut nous dire

merci pour la réponse ;-)
Revenir en haut Aller en bas
choupy
Posteur sans vie
Posteur sans vie
avatar

Nombre de messages : 220
Année d'étude : Master 2
Date d'inscription : 09/10/2007

MessageSujet: Re: Psychologie clinique cognitive et comportementale (Blairy)   Sam 6 Juin 2009 - 23:38

Ben pour la loi de la contiguité, si tu prends l expé de thorndike avec l animal ds la boite ki doit appuyer sur un levier lorsque la lumiere s allume pr avoir a manger il y a des chances que meme si il a mange il appuye le levier qd la lumiere s allume si tu fais reference a l interferance associative qui est responsable de la disparition de certains apprentissages anterieurs
Ca doit pas etre tres clair Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
barabara
Obsessionnel-compulsif ayant entrainé une dépendance forumique
Obsessionnel-compulsif ayant entrainé une dépendance forumique
avatar

Nombre de messages : 1090
Année d'étude : 1e master
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Psychologie clinique cognitive et comportementale (Blairy)   Sam 6 Juin 2009 - 23:39

bounce bounce confused confused

heu je pas comprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
choupy
Posteur sans vie
Posteur sans vie
avatar

Nombre de messages : 220
Année d'étude : Master 2
Date d'inscription : 09/10/2007

MessageSujet: Re: Psychologie clinique cognitive et comportementale (Blairy)   Sam 6 Juin 2009 - 23:47

dans cette experience tu as :appuyer sur le levier et le fait qu en appuyant tu as de la nourriture
la loi de contiguite suppose qu un apprentissage peut interferer avec un autre.
L interferance associative est responsable de la disparition de certains apprentissages anterieurs.
Donc Guthrie constate que lorsqu il fait la meme expe que thorndike mais sans la nourriture il appuye qd mm sur le levier
voila ms je pense plus que ca soit juste mtn car je vois pas bien les 2apprentissages qui interfere l un sur l autre dans mon exemple alors j ai qd mm essaye d expliquer ce que j avais mis en dessous mais voila nous faudrait de l aide...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
barabara
Obsessionnel-compulsif ayant entrainé une dépendance forumique
Obsessionnel-compulsif ayant entrainé une dépendance forumique
avatar

Nombre de messages : 1090
Année d'étude : 1e master
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Psychologie clinique cognitive et comportementale (Blairy)   Sam 6 Juin 2009 - 23:49

Vous pensez qu'elle va questionner sur cette partie du cours (qui est qd meme un peu rébarbative... ) bounce bounce

Personne n'a des infos sur le types de questions qu'elle avait posé en 2e sess'?

Et les textes, ce sera surement les jetons, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Psychologie clinique cognitive et comportementale (Blairy)   Dim 7 Juin 2009 - 11:18

barbara je sais pas te répondre....

http://www.vetopsy.fr/thera/app/habit2.php#recupspont

ca concerne les processus liés a l habituation, c est bien expliqué et c est donné avec des exemples
Revenir en haut Aller en bas
@ly
Posteur acharné
Posteur acharné
avatar

Nombre de messages : 79
Age : 32
Année d'étude : 2ème master
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: Psychologie clinique cognitive et comportementale (Blairy)   Dim 7 Juin 2009 - 11:42

barabara a écrit:
ibiza a écrit:
alors barbara je n en sais fichtrement rien, mais moi j'étudie pas ca car j ai autre chose a étudier lol.

choupy: je dirais par ex, que a force de vivre en ville, tu n'entend plus les voitures dehors, ca ne t'epeche pas de dormir (enfin c est mon hypothese)

a votre tour de répondre!!!
1)alors Watson: il casse la loi de l'effete de thorndike avec ses rats qui creuse mais apres dans la loi de récence, où il dit que la réponse la plus récente s'associe au stimulus qui l accompage, il s auto-casse alors, vu que les rats continue de creuser....???

2) j ai bien compris chez Guthrie la loi de contiguité (enfin la définition) mais l'explication apres...qqun pourrait-il me réexpliquer a partie de l'exemple?

3) chez Hull et Spence, pq la satisfaction diminue la motivation????

merci!

pour la 1 : où as-tu ces infos?? dans le texte du syllabus? Dans les dias de my ulg? Car dans mes notes manuscrites je n'ai pas du tout de détails...

pour la 2 : pareil, j'ai pas d'exemple, peux tu dire ce que c'est?

pour la 3 : la je peux t'aider je crois : la satisfaction diminue la motivation parce que ce qui te motive, c'est le besoin. Par exemple , si tu as très faim , tu vas être très motiver à chercher partout après une friterie ouverte (je donne un exemple concret pour que tu comprenne bien tongue ) Par contre, si tu es repue, et donc satisfaite, tu ne vas plus être très motivée à courir partout pour trouver la dite friterie.

vwala

Je tente d'expliquer la première question:

Thorndike explique que la force du lien S-R dépend de la satisfaction qui s'en suit. Donc dans l'expé de Watson, comme la satisfaction arrive après, la force du lien diminue.

Pour Watson et sa loi de récence, même s'il y a un temps de latence, il y a qd même augmentation de la probabilité. Cependant, la force du lien S-R est plus forte au début qu'apèrs.

Donc en résumé:

Thorndike: temps de latence = diminution de la force du lien S-R
Watson: même si temps de latence = augmentation de la force du lien S-R mais avec une préférence pour la présentation de la R rapidement après le S.

J'ai essayé, pas facile mais bon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Psychologie clinique cognitive et comportementale (Blairy)   Dim 7 Juin 2009 - 11:55

mais oui mais vu que les rats creusent encore plutot que d attendre....ca contredit sa loi de récence non?
Revenir en haut Aller en bas
barabara
Obsessionnel-compulsif ayant entrainé une dépendance forumique
Obsessionnel-compulsif ayant entrainé une dépendance forumique
avatar

Nombre de messages : 1090
Année d'étude : 1e master
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Psychologie clinique cognitive et comportementale (Blairy)   Dim 7 Juin 2009 - 11:57

moi j'ai noté qu'il réfute plus tard sa loi de récence mais jai pas noté pq. mais dans le syllabus il est écrit : car le cmpt d'inactivité est le plus récent au mmt du renforcement.


Suspect Suspect Suspect

je comprends rien mais si ça peutt t'aider...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
@ly
Posteur acharné
Posteur acharné
avatar

Nombre de messages : 79
Age : 32
Année d'étude : 2ème master
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: Psychologie clinique cognitive et comportementale (Blairy)   Dim 7 Juin 2009 - 11:59

Ben c'est qu'ils sont bêtes ces rats...

Je vois pas d'autres explications!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vivi
Flooder
Flooder
avatar

Nombre de messages : 844
Age : 29
Année d'étude : 3ème BAC
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: Psychologie clinique cognitive et comportementale (Blairy)   Dim 7 Juin 2009 - 12:03

Euh oui Ibi moi j'ai noté clairement dans mon cours qu'il contredisait lui meme sa loi de récence par son expérience...
Dixit: "exp avec le rat qui creuse --> contredit la loi de la récence car le comportement récent = inactivité"

En gros oui tu retiens sa loi mais tu sais qu'il la contredit lui meme le gueux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Psychologie clinique cognitive et comportementale (Blairy)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Psychologie clinique cognitive et comportementale (Blairy)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Thérapie Cognitive et Comportementale... Qu'en pensez-vous ?
» Psychologie cognitive
» Psychologie clinique L1 et +
» Livres de psycho à vendre.
» quel programme en pycho clinique et psychopathologie en L1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des étudiants en Psychologie, Logopédie et SC. de l'Education de l'ULg :: Archives :: 3ème bac :: Année 2008-2009 :: Option clinique-
Sauter vers: